La compagnie

LA COMPAGNIE

HISTORIQUE

Mission de la compagnie

RUBBERBAND est un organisme de création et de production qui a pour mission de soutenir le travail de recherche du chorégraphe Victor Quijada, diffuser ses œuvres et assurer la transmission et le rayonnement de sa pratique.

RUBBERBAND souhaite être reconnu à l’échelle mondiale pour son innovation, sa contribution significative en danse, ainsi que pour son rôle dans le développement d’un nouveau style inspiré du break, du ballet et de la danse-théâtre.

Historique

Fondée à Montréal en 2002, RUBBERBAND séduit immédiatement le public et la critique avec   trois créations présentées à Espace Tangente sur deux saisons. Parallèlement, la compagnie participe à des programmes mixtes et organise des soirées dans divers lieux montréalais pour présenter de plus petites pièces.  Tender Loving Care  et Hasta La Próxima  figurent au palmarès des cinq meilleures productions de danse du quotidien  Le Devoir, tandis que le spectacle  Elastic Perspective  commence, en 2003, une série de plus d’une centaine de représentations après avoir remporté le Prix RIDEAU au Festival Vue sur la Relève. La compagnie obtient ensuite une résidence à l’Usine C pour la saison 2003­ – 2004. La pièce  Slicing Static  y est créée, et sera plus tard nommée   « meilleure   production   de   danse »   de   2004   par l’hebdomadaire   culturel   montréalais  Hour  (aujourd’hui   Cult MTL). 

En 2005, Anne Plamondon se joint à Victor Quijada à la direction artistique de la compagnie. Une deuxième résidence à l’Usine C leur est accordée en 2006, suivie d’une autre de quatre ans à la Place des Arts. Au cours de cette période, quatre nouvelles pièces sont créées, grâce   au soutien de multiples partenaires : Punto Ciego  et  AV Input/Output  en 2008, Loan Sharking en 2009 et Gravity of Center en 2011.

En 2013, Quijada crée Quotient Empirique, un spectacle pour six danseurs entraînés à la Méthode RUBBERBAND.  La compagnie imagine en   2016  Vic’s   Mix, une sorte de compilation des grands succès du travail du chorégraphe. En 2017, à l’occasion des festivités du 375e  anniversaire de Montréal, les membres de la compagnie sont rejoints par une trentaine d’étudiants de l’École supérieure de ballet du Québec et de l’École de danse contemporaine   de   Montréal   pour   investir   l’Esplanade   de   la   Place   des   Arts   avec   la   performance multidisciplinaire Fils de ville.

En 2018, pour la première fois au sein de RUBBERBAND, Victor Quijada fait appel à un grand ensemble en dirigeant 10 danseurs sur l’immense plateau du Théâtre Maisonneuve dans  Vraiment doucement. En 2019, RUBBERBAND est finaliste au Grand Prix du Conseil des arts de Montréal pour sa production Vraiment doucement.

L’année 2020 marque le retour de Victor Quijada sur scène en tant que danseur dans Trenzado, une pièce qui aborde la problématique d’être de partout et de nulle part à la fois.

La   toute   dernière   création   de   la   compagnie,  Reckless   Underdog,   propulse   les   réalisations   de   la compagnie de ces vingt dernières années vers de nouveaux sommets. Treize danseurs forment la distribution de cette chorégraphie en trois actes, plus grande que nature.

RUBBERBAND co-produit six films chorégraphiés par Quijada, qui réalise également quatre d’entre eux: Vraiment doucement, Gravity of Center, Secret Service et Small Explosions That Are Yours to Keep. Gravity of Center est lauréat en 2012 des prix Les Enfants et Air Canada/Spafax au RVCQ / Festival Prends ça court!. Il remporte aussi les prix du Meilleur court métrage expérimental et de la Meilleure cinématographie dans un court-métrage canadien au CFC Worldwide Short Film Festival. Hasta La Próxima, tourné en 2003, est finaliste dans la catégorie court-métrage aux American Choreography Awards. Victor Quijada participe à la création de trois vidéoclips, pour les chansons Man I Used to Be de k-os, La Garde d’Alexandre Désilets et Blue Wonderful d’Elton John.

Au chapitre de la reconnaissance des pairs, Quijada a obtenu le Princess Grace Foundation Award (PGFA) – Choreography Fellowship (ÉU), le Peter Darrell Choreography Award (Angleterre), le Bonnie Bird North American Award (Angleterre) et le Choreography Media Honors (ÉU). Il a aussi été invité à se joindre au corps enseignant de la USC Kaufman en Californie, aux côtés de William Forsythe. Un second PGFA lui a été décerné en 2016, sous la forme d’une résidence de création au Baryshnikov Arts Center de New York. En 2017, Quijada reçoit le Prix de la Diversité culturelle —Prix Envol, aux Prix de la danse de Montréal.

Désormais bien établie, la compagnie incarne l’innovation artistique canadienne aux États-Unis, en Europe, au Mexique et au Japon. RUBBERBAND est à l’avant-scène de la communauté de la danse contemporaine montréalaise et est reconnue internationalement pour sa vision unique.

 

Directeur artistique et chorégraphe

Victor Quijada

Depuis 2002, Victor Quijada et RUBBERBAND ont redéfini les codes du breakdance dans un contexte institutionnel et ont vivifié le milieu chorégraphique québécois, en plus de paver le chemin pour de nouveaux créateurs fascinés par le break dance. Armé de la technique pour danseurs qu’il a conçue (Méthode RUBBERBAND) — vocabulaire électrisant qui allie l’énergie du hip-hop, le raffinement du ballet classique et le travail angulaire de la danse contemporaine —, fort d’une quarantaine de créations/collaborations au Canada comme à l’international, Quijada continue de se développer au cœur d’une carrière prolifique.

Né de parents mexicains et élevé à Los Angeles, Quijada est d’abord formé dans les cercles de b-boying et les clubs hip-hop de sa ville natale. Il fait son entrée chez Rudy Perez en 1994, passe du côté de chez THARP! à New York en 1996 et fait un saut par les Ballets Tech avant d’arriver à Montréal chez Les Grands Ballets canadiens en 2000. En 2002, il fonde RUBBERBAND alors qu’il s’immerge dans la déconstruction des principes chorégraphiques qu’il a appris en jumelant ceux-ci à l’idéologie brute de la danse urbaine. Ses créations — plusieurs courtes formes et 14 productions longues — sont empreintes d’une forte théâtralité, de l’énergie de l’improvisation, des codes du langage cinématographique, et sont sculptées par une précision de geste incomparable.

Quijada enseigne la Méthode RUBBERBAND mondialement depuis plusieurs années par le biais de divers ateliers ou stages (pour de nombreuses compagnies, universités ou institutions de danse) et de manière récurrente au sein d’événements annuels : le stage montréalais annuel de sa compagnie ; l’Académie du Domaine Forget dans Charlevoix ; une charge d’enseignement à la Glorya Kaufman School of Dance de la University of Southern California (USC). En tant que chorégraphe invité, il a créé de nouvelles œuvres auprès de compagnies de cirque et de danse ; il a notamment travaillé à plusieurs reprises pour Hubbard Street Dance Chicago, Pacific Northwest Ballet et Scottish Dance Theatre.

En plus de son travail scénique, le parcours de Quijada inclut une dizaine de films chorégraphiques. Son court métrage Hasta La Próxima a été finaliste aux American Choreography Awards en 2004. Quijada a également créé la chorégraphie des clips Man I Used to Be de k-os, La garde d’Alexandre Désilets et Blue Wonderful d’Elton John. Son film Gravity of Center a entre autres remporté le Best Experimental Short au CFC Worldwide Short Film Festival en 2012, et a tourné dans plusieurs expositions et festivals nationaux et internationaux.

En ce qui concerne la reconnaissance de ses pairs, Quijada a été artiste en résidence à l’Usine C (en 2004 et 2006), puis à la Place des Arts (2007-2011), et de nombreux prix lui ont été attribués. Il est récipiendaire, entre autres, du Best Modern Repertory du National Dance Award (2003, ÉU), du Bonnie Bird North American Award (2003, Angleterre), du Peter Darrell Choreography Award (2003, Angleterre), du Prix Rayonnement international de l’Assemblée canadienne de la danse (2012, Canada) et de deux prix de la Princess Grace Foundation-USA (Choreography Fellowship, 2010; Work in Progress Residency, 2016).

En décembre 2017, Victor Quijada recevait le Prix de la danse de Montréal — Prix de la diversité culturelle et figurait en 2019 sur la courte liste des finalistes au 34e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal
ainsi que sur celle du Prix Charles-Biddle 2019, instigué par par Culture pour tous et le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Inclusion (MIFI).​

Directrice de production | Directrice de tournée

Diana Catalina Cardenas

Diana Catalina Cardenas est titulaire d’un baccalauréat en design industriel, de la Universidad Jorge Tadeo Lozano à Bogota et d’un second en danse à l’UQAM. En 2012, elle obtient son diplôme d’interprétation en danse contemporaine de l’Université du Québec à Montréal. Tout en continuant sa démarche artistique en tant qu’interprète, en 2013, elle crée sa première pièce pour le grand public, « Et si nous étions... ». En 2015, elle se joint à l’équipe de travail du Regroupement québécois de la danse à titre d’agente aux services aux membres. Tout en continuant à collaborer sur divers projets multidisciplinaires, elle se joint, en 2019, à l'équipe du Conseil des arts de Montréal en tant qu'adjointe aux professionnels et par la suite en tant qu'adjointe à la direction générale. Passionnée de danse et de management, elle commence un DESS en gestion en 2020. En 2022, elle rejoint l'équipe de RUBBERBAND en tant que directrice de production et tournée en 2022.

Directrice générale

Fannie Bellefeuille

Depuis 2010, Fannie Bellefeuille évolue au sein de RUBBERBAND. Prenant en charge la direction administrative de la compagnie à son arrivée, elle est promue au titre de directrice générale en 2015. Diplômée en théâtre de l’UQAM en 2004, elle s’oriente vers une carrière en administration des arts en fondant et en dirigeant sa compagnie de théâtre, le Collectif Ikaria. Elle obtient ensuite un DESS en gestion d’organismes culturels à HEC Montréal, suivi d’une maîtrise dans le même domaine et d’un certificat en gestion philanthropique à l’Université de Montréal, entamé en 2018. Parallèlement à ses activités administratives, Fannie interprète des rôles à la scène et à la télévision depuis 1992, et écrit et produit plusieurs pièces de théâtre ainsi que deux courts métrages. Son travail lui vaut divers honneurs, dont l’obtention du prestigieux programme de Fellowship de l’ISPA (2013 à 2015) ainsi que la bourse Raymond Blais pour l’écriture de Stockholm, la nuit (2007), entre autres. De plus, Bellefeuille se fait un devoir de redonner à la communauté artistique en accompagnant les compagnies émergentes à titre de mentor, et en siégeant comme jury à différents comités des conseils des arts. En 2012, elle rejoint le conseil d’administration du Regroupement québécois de la danse, puis y occupe le poste de trésorière à partir de 2013, en plus d’être membre du Finance Committee de l’ISPA. Enfin, elle est élue au Conseil National de l’Assemblée canadienne de la danse en 2017.

Coordonnateur artistique et danseur

Paco Ziel

Né à Mexico, Paco Ziel a débuté sa carrière en danse à l'École Supérieure de Ballet du Québec, qui a développé chez lui un intérêt précoce pour la conscience corporelle, l'amenant à découvrir différentes façons de s'entraîner telles que le Gaga, la Méthode RUBBERBAND, le yoga, le Feldenkrais et la méditation. En 2014, il a fondé le laboratoire multidisciplinaire Quantum Collective, présenté deux fois par Tangente à Montréal. Paco a travaillé avec d'autres artistes et compagnies montréalaises comme Edgar Zendejas, PPS Danse, Anne Plamondon et Martin Messier. Depuis 2019, il est codirecteur de VIAS, une compagnie de danse qui travaille en alternance entre Montréal et Mexico. Cinéaste et photographe autodidacte, il se concentre principalement sur le corps humain, le mouvement et les paysages naturels. Paco est danseur avec RUBBERBAND depuis 2015 et en est aussi le coordonnateur artistique.

danseurs

Jean Bui

Jean Bui a étudié les arts visuels et a obtenu son baccalauréat en danse contemporaine à l'UQAM. Au cours de sa carrière, Jean a eu l'occasion de travailler avec George Stamos, Katya Montaignac et Andrea Peña, ainsi que d'apparaître dans de nombreux vidéoclips et publicités. Jean a commencé un collectif avec Sydney McManus où ils génèrent des œuvres collaboratives explorant la fonctionnalité. Jean s’est joint à RUBBERBAND en 2015.

Daniela Jezerinac

Daniela Jezerinac est originaire de Mississauga, en Ontario, où elle a commencé sa formation en danse dans un studio local. Tout en poursuivant sa carrière artistique au Canadian Contemporary Dance Theatre, elle a interprété plusieurs œuvres de José Limón, Colin Connor et Robert Glumbek. Elle a fréquenté le Conservatoire de danse du PurchaseCollege de New York où elle a terminé ses études à l'automne 2019 avec un BFA en danse. Elle a eu l'honneur d'interpréter des pièces chorégraphiées par Kevin Wynn, Alexandra Beller et Hannah Garner. Jezerinac a rejoint RUBBERBAND en 2018.

Jessica Joy Muszynski

Jessica Joy Muszynski est une danseuse et chorégraphe canadienne née à Burnaby (C.-B.) où elle a commencé sa formation en ballet à la Richmond Academy of Dance avant de déménager à Calgary (AB) en 2012. En mai 2019, elle est diplômée de l'Université de Californie du Sud avec un BFA en danse. Durant sa scolarité, elle a eu l'occasion de danser dans des extraits d'œuvres de William Forsythe, Crystal Pite et Victor Quijada. Après avoir obtenu son diplôme, Jessica a joué dans un clip du groupe half•alive vu plus de deux millions de fois. Elle a participé durant deux mois au processus créatifdunouveau projetWhereThere’sFormde Aszure Barton& Artists. Jessica s'installe à Montréal pour danser avec RUBBERBAND en 2019.

Brontë Poiré-Prest

Brontë Poiré-Prest est originaire de Montréal, au Québec. Elle est tombée amoureuse de l'art du mouvement à l'École de danse contemporaine de Montréal, où elle a eu la chance de travailler et de collaborer avec des chorégraphes de renom tels que Angélique Willkie, Hélène Blackburn et Alan Lake. À la sortie de l'école, elle a été invitée à travailler avec plusieurs compagnies bien établies de Montréal comme Van Grimde Corps Secrets, Le Carré des Lombes et comme pigiste pour la Compagnie Marie Chouinard. Poiré-Prest a rejoint RUBBERBAND en 2018.

Ryan Taylor

Ryan Taylor a développé ses aptitudesen danse à travers la culture hip hop de Newcastle upon Tyne, en Angleterre. Nourri par la Bad Taste Crew, il intègre leBattalionscrewen 2013 et compétitionne à travers l'Europe. Sa formation sous Akram Kahn avec la National Youth Dance Company l'inspire à poursuivre son exploration à la London Contemporary Dance School, en travaillant, entre autres, avec des artistes tels que HofeshShechter, Dane Hurst, Jeannie Steele. Il interpréteRosalindde la James Cousins Company au Festival Fringe d’Édimbourgh, remportant le prix du meilleur moment du festival. Ryan entame maintenant sa troisième année avec la compagnie puisqu’il s’est joint à RUBBERBAND 2018.

Jovick Pavajeau-Orostegui

Jovick Pavajeau-Orostegui est né à Miami, en Floride, et a commencé sa formation officielle de danse à Bogotá, en Colombie, à l'âge de 15 ans sous la direction de Jaime Otálora. Plus tard, il a fréquenté l'Université George Mason où il a reçu la bourse de talent en danse Kidd / Stearns et il y a obtenu en 2020 un baccalauréat en beaux-arts spécialisé en danse. Jovick a suivi des ateliers de RUBBERBAND, de VIM VIGOR, de David Dorfman Dance ainsi que de Springboard Danse Montréal où, sous la direction d'Alexandra Wells, il a interprété des œuvres de Lior Lazarof et Johannes Wieland. Après l’obtention de son diplôme en 2020, Jovick a déménagé à New York où il devenu apprenti avec la compagnie David Dorfman Dance. Pendant son séjour à New York, il s’est produit avec VIM VIGOR et a collaboré avec d'autres artistes établis à New York tels que Jordan Demetrius Lloyd, Robert Rubama et Cameron McKinney de Kizuna Dance. Jovick s’est installé à Montréal en 2021 pour se joindre à RUBBERBAND.

APPRENTIS

Emma-Lynn Mackay-Ronacher

Emma-Lynn Mackay-Ronacher vient de la petite ville de Kemptville, en Ontario, où elle a commencé à danser dans un studio local. Puis, elle a déménagé à Montréal à l'âge de 14 ans, pour poursuivre sa formation à l'École supérieure de ballet du Québec. À 19 ans, elle obtient son diplôme après avoir passé cinq ans dans le programme professionnel où elle a suivi une formation en danse classique et contemporaine. Après avoir terminé ses études, Emma a commencé à travailler à la pige pour des chorégraphes et des compagnies de renom, tels que Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, Anne Plamondon Productions, Gioconda Barbuto et Véronique Giasson, entre autres. Emma-Lynn a rejoint RUBBERBAND en 2021.

Cindy Mateus

Cindy Mateus, originaire de Montréal, au Québec, a débuté sa formation en gymnastique rythmique ainsi qu’en danse hip-hop et contemporaine, avant d’opter pour la danse suite à sa rencontre avec la chorégraphe Amy Gardner. De 2012 jusqu’en 2018, elle évolue dans un programme danse-études spécialisé en danse classique et contemporaine à L’Académie du Ballet Métropolitain. Cindy a par la suite participé à plusieurs compétitions, dont le Youth America Grand Prix (YAGP), s’illustrant par son grand talent. Invitée deux ans de suite au Broadway Dance Center à New York, pour suivre le Junior Training Program (JTP), elle s’y est spécialisée en jazz et en ballet classique. Après ces années de formation, Cindy a effectué plusieurs performances sous la direction artistique de différents chorégraphes sur de nombreuses scènes. Elle a également foulé divers plateaux télévisés dont l’émission de danse québécoise Révolution, finissant dans le top 14 pendant la deuxième saison. En plus de continuer à évoluer en tant qu’interprète, Cindy enseigne et chorégraphie pour plusieurs studios et évènements. Et c’est lors d’un stage au Domaine Forget qu’elle a découvert RUBBERBAND, qu’elle a rejoint en 2021.

Wyeth Walker

Wyeth Walker a grandi à Virginia Beach, en Virginie, où il a commencé sa formation auprès de Denise Wall. Cela l'a amené à fréquenter l'USC Glorya Kaufman School of Dance, où il a pu étudier et interpréter des œuvres de Peter Chu, Barak Marshall, Jermaine Spivey et William Forsythe, entre autres. Après avoir obtenu son diplôme en 2022, Wyeth a participé à Springboard Danse Montréal. Il s'est joint à RUBBERBAND en 2022.

Zao Dinel

Né à Montréal, Zao Dinel a grandi dans une famille de six valorisant l’activité sportive ainsi que l’art. Il est scolarisé à la maison, lui permettant de pratiquer la gymnastique artistique masculine, la natation et la voile au niveau compétitif, parallèlement à ses études en violon au Conservatoire de musique de Montréal jusqu’à être introduit à la danse. En 2012, il commence sa formation professionnelle à l’École Supérieure de Ballet du Québec et tombe en amour avec la danse. Zao est curieux, observateur et très sociable. Il est plein d’énergie, d’un grand enthousiasme et toujours prêt pour un défi, que ce soit un nouveau style de danse ou du répertoire qu’il n’a jamais expérimenté. Il est animé par trois importantes passions — la musique, la danse et le cinéma — et muni d’un sens aigu de collaboration. Ainsi, il trouve son plaisir en s’entourant d’artistes de diverses disciplines pour des improvisations ou des créations. C’est au cours de l’édition 2022 de Springboard Danse Montréal que Zao est exposé au répertoire de RUBBERBAND, qu’il rejoint en 2022.

Sierra Kellman

Sierra Kellman a commencé sa formation en danse dans un studio local à Markham, en Ontario. Elle a poursuivi sa passion en danse avec le Canadian Contemporary Dance Theatre à Toronto, dansant les œuvres de nombreux chorégraphes renommés tels que Ryan Lee, Jennifer Archibald, Hana Kiel, Roderick George, David Earle, Colin Connor et Sylvie Bouchard, sur les scènes de l'Ontario. Sierra a obtenu son diplôme au printemps 2022 du programme de danse de performance de l'Université métropolitaine de Toronto (anciennement Ryerson) et a dansé à Tkaronto et dans les environs pendant de nombreuses années. Grâce à ses études, elle a eu l'occasion de faire partie de nombreux spectacles et films de danse de chorégraphes de renom, notamment Angela Blumberg, Alyssa Martin, Natasha Powell, Bobbi Jene Smith et Or Schraiber. Sierra a participé à des festivals de danse à Toronto, notamment au Ballet national du Canada, partageant la scène avec Rockbottom Movement (2022) et Fall For Dance North avec HOLLA JAZZ (2021). Elle mélange toutes ses expériences en matière de performance, d'enseignement et d'art pour trouver des idées et créer des chorégraphies qu'elle espère conceptualiser en tant qu'artiste émergente. Au cœur de sa pratique artistique, Sierra croit qu'il est important d'exprimer les expériences et les émotions personnelles comme une façon de mettre en valeur l'identité individuelle à travers le mouvement contemporain.

Mackenzie Corrales

Mackenzie Corrales est originaire de la petite ville de Templeton, en Californie. Elle a commencé sa formation de danse dans un studio local avant de déménager à San Jose, en Californie, à l'âge de 15 ans pour s'entraîner avec Nor Cal Dance Arts sous la direction de Tawnya Kuzia. Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires en 2020, Mackenzie a déménagé à Vancouver, en Colombie-Britannique, pour danser dans le cadre du prestigieux programme d'études supérieures d'Arts Umbrella, sous la direction d'Artemis Gordon. Pendant ses études, elle a eu l'occasion de travailler avec des artistes de la danse tels que Eric Beauchesne, Francsico Martinez, Victor Quijada, Acacia Schachte, Cindy Selgado, Anna Herrmann, entre autres. Elle a interprété des pièces d'artistes de renommée mondiale tels que Crystal Pite, Sidi Larbi, Anne Plamondon, Fernando Hernando Magadan et Nacho Duato. Mackenzie a rejoint RUBBERBAND en 2022.

videos

Man i used to be

Réalisé en 2004
Gagnant d’un MuchMusic Video Awards en 2005 (MuchVibe Best Rap Video)
Crédits
Artiste : k-os
Paroles et musique : Kevin Brereton
Réalisation : Micah Meisner
Chorégraphie : Victor Quijada
Distribution : Victor Quijada, Jayko Eloï

la garde

Réalisé en 2011
Crédits
Artiste : Alexandre Désilets
Paroles et musique : Alexandre Désilets
Réalisation : Mathieu Grimard
Chorégraphie : Victor Quijada
Distribution : Elon Höglund, Emmanuelle Lê Phan, Daniel Mayo et Lila Mae G.Talbot

blue wonderful

Réalisé en 2016
Crédits
Artiste : Elton John
Paroles et musique : Elton John et Bernie Taupin
Réalisation : Thibaut Duverneix
Chorégraphie : Victor Quijada
Distribution : Lydia Bouchard et James Gregg

Prix

2017

Prix de la Diversité culturelle en danse aux Prix de la Danse de Montréal (CAN)

2016

Princess Grace Foundation Award /
Works in Progress Residency (US)

2010

Princess Grace Foundation Award /
Choreography Fellowship (US)

PRIX SUPPLÉMENTAIRES

2009

Prix OQAJ/Rideau (CAN)

2004

National Dance Award /
Best Modern Repertory (UK)

2003

Bonnie Bird North American Award /
New Choreography (US)

Peter Darrell Choreography Award /
Self Observation Without Judgement (UK)

PRIX SUPPLÉMENTAIRES

PARTENAIRES culturels

MEMBRE

donateurs saison 21-22

Anonyme
Claire Adamczyk
Fannie Bellefeuille
Michel Bellefeuille
Julie Brisebois
Jenn Burns
François Caron-Melançon

Annick-Patricia Carrière
Luce Couture
Bianca Delisle
Lük Fleury
Sylviane Guillot
David Lavoie
Christine Mackay

Charles Morgan
Anna Papadaki
Denys Perreault
Thomas Pietrzykowski
Marie-Michelle Plourde
Francine Quénec’hdu
Victor Quijada

Wendy Reid
Claudia Ribo
Dominic Simoneau
Sheila Skaiem
Paul Tanguay
Chiara Trentadue
Keith Widgington

 

Quelques-uns.unes des talentueux.euses interprètes qui ont contribué aux succès de RUBBERBAND au fil des années :

Elon Höglund – Tentacle Tribe

Louise Michel Jackson – Animals of Distinction

Béatrice Larrivée – Batsheva Dance Company

Emmanuelle Lê Phan – Tentacle Tribe

Daniel Mayo – BalletX

Dana Pajarillaga – Staatsballett Berlin

Lea Ved – NDT

VOTRE DON AIDE
 rubberband
 À FORMER DES DANSEURS DE LA RELÈVE
 ET À OFFRIR AU PUBLIC
 DES ATELIERS DE MÉDIATION CULTURELLE
 À TRAVERS LE MONDE!