Victor Quijada

VICTOR QUIJADA

Directeur artistique / Chorégraphe

En 15 ans, Victor Quijada et RUBBERBAND ont redéfini les codes du break-dance dans un contexte institutionnel et ont vivifié le milieu chorégraphique québécois, en plus de paver le chemin pour de nouveaux créateurs fascinés par le breakdance. Armé de la technique pour danseurs qu’il a conçue (Méthode RUBBERBAND) — vocabulaire électrisant qui allie l’énergie du hip-hop, le raffinement du ballet classique et le travail angulaire de la danse contemporaine —, fort d’une quarantaine de créations/collaborations au Canada comme à l’international, Quijada continue de se développer au cœur d’une carrière prolifique.

Né de parents mexicains et élevé à Los Angeles, Quijada est d’abord formé dans les cercles de b-boying et les clubs hip-hop de sa ville natale. Il fait son entrée chez Rudy Perez en 1994, passe du côté de chez THARP! à New York en 1996, fait un saut par les Ballets Tech en 1999, avant d’arriver à Montréal chez Les Grands Ballets canadiens en 2000. En 2002, il fonde RUBBERBAND alors qu’il s’immerge dans la déconstruction des principes chorégraphiques qu’il a appris en jumelant ceux-ci à l’idéologie brute de la danse urbaine. Ses créations — plusieurs courtes formes et 14 productions longues — sont empreintes d’une forte théâtralité, de l’énergie de l’improvisation, des codes du langage cinématographique, et sont sculptées par une précision de geste incomparable.

Quijada enseigne la Méthode RUBBERBAND mondialement depuis plusieurs années par le biais de divers ateliers ou stages (pour de nombreuses compagnies, universités ou institutions de danse) et de manière récurrente au sein d’événements annuels : le stage montréalais annuel de sa compagnie ; l’Académie du Domaine Forget dans Charlevoix ; une charge d’enseignement à la Glorya Kaufman School of Dance de la University of Southern California (USC). En tant que chorégraphe invité, il a créé de nouvelles œuvres auprès de compagnies de cirque et de danse ; il a notamment travaillé à plusieurs reprises pour Hubbard Street Dance Chicago, Pacific Northwest Ballet et Scottish Dance Theatre.

En plus de son travail scénique, le parcours de Quijada inclut une dizaine de films cho-régraphiques. Son court métrage Hasta La Próxima a été finaliste aux American Choreography Awards en 2004. Quijada a également créé la chorégraphie des clips Man I Used to Be de k-os, La garde d’Alexandre Désilets et Blue Wonderful d’Elton John. Son film Gravity of Center a entre autres remporté le Best Experimental Short au CFC Worldwide Short Film Festival en 2012, et a tourné dans plusieurs expositions et festivals nationaux et internationaux.

En ce qui concerne la reconnaissance de ses pairs, Quijada a été artiste en résidence à l’Usine C (2004), puis à la Place des Arts (2007-2011), et de nombreux prix lui ont été attribués. Il est récipiendaire, entre autres, du Best Modern Repertory du National Dance Award (2003, ÉU), du Bonnie Bird North American Award (2003, Angleterre), du Peter Darrell Choreography Award (2003, Angleterre), du Prix Rayonnement international de l’Assemblée canadienne de la danse (2012, Canada) et de deux prix de la Princess Grace Foundation-USA (Choreography Fellowship, 2010; Work in Progress Residency, 2016).

En décembre 2017, Victor Quijada recevait le Prix de la danse de Montréal — Prix de la diversité culturelle.

COMMANDES

MI VERANO

Dusk Dances Outdoor Festival, Toronto (CAN) — 2003

BOWERY POETRY CLUB, ET AL.

Symphony Space, New York (É-U) — 2003

SOFT WATCHING THE FIRST IMPLOSION

Peter Boal & Company, New York (É-U) — 2005

ANTIDOTE

Jeune Ballet du Québec, Saint-Sauveur (CAN) — 2006

PHYSIKAL LINGUISTIKS

Hubbard Street Dance Chicago, Chicago (É-U) — 2010

MATING THEORY

Pacific Northwest Ballet, Seattle (É-U) — 2010

ONCE AGAIN, BEFORE YOU GO, BODYTRAFFIC

Santa Fe (É-U) — 2014

ENTER WOVEN

Hubbard Street Dance Chicago, Chicago (É-U) — 2014

TRIPTYQUE

Les 7 doigts de la main, Montréal (CAN) — 2015

SELF OBSERVATION WITHOUT JUDGEMENT

Scottish Dance Theatre, Dundee (R-U) — 2003

THREE TREES HUGGING

Transitions Dance Company, Londres (R-U) — 2004

SUSPENSION OF DISBELIEF

Pacific Northwest Ballet, Seattle (É-U) — 2006

I SAID NO, BUT YOU FORGOT

Chamber Dance Project, New York (É-U) — 2007

IMPENDING SAVOUR ASSESSMENT

Atlanta Ballet, Atlanta (É-U) — 2010

SECOND COMING

Scottish Dance Theatre, Dundee (R-U) — 2013

PERPETUA

ezdanza, Mexico (MX) — 2014

DÉCORTIQUER

Département de danse de l’UQAM, Montréal (CAN) — 2014

JUST UNDER

London Contemporary Dance School, Londres (R-U) — 2017

Collaborations

LA VIE

Les 7 doigts de la main. Textes originaux de Jon Carroll, Shana Carroll et Sébastien Soldevila; adaptation québécoise de Michel Vezina et Sébastien Soldevila; chorégraphie du numéro d’équilibre par Victor Quijada. New York (É-U), 2007

PSY

Les 7 doigts de la main. Mise en scène, scénario et chorégraphies de Shana Carroll; chorégraphie des numéros d’équilibre par Victor Quijada. Montréal (CAN), 2009

NOUS SOMMES MILLE EN ÉQUILIBRE FRAGILE,

DynamO Théâtre. Idéation et mise en scène de Robert Dion; texte de Francis Monty; chorégraphie de Victor Quijada. Montréal (CAN), 2013

LES SÉMINAIRES QUIJADA

LE BREAKDOWN
Conférence-démonstration conçue pour tous les types de publics. Le Breakdown est une présentation qui familiarise les spectateurs avec le travail du Groupe RUBBERBANDance et de ses danseurs. Quijada guide le public dans chacune des étapes du processus de création chorégraphique à l’aide de séquences de spectacles spécifiques, soulignant ainsi les composantes uniques du style et du langage de la compagnie. Les spectateurs avertis seront enchantés, et les néophytes, initiés.

LES CONFÉRENCES FILMIQUES
Le Groupe RUBBERBANDance a créé un certain nombre d’œuvres cinématographiques percutantes. La compagnie offre des séances de projection de films suivies de discussions, et permet ainsi au public de se familiariser avec les chorégraphies de Quijada et de discuter des exigences respectives de la création pour la scène et pour la caméra. En plus des nombreux courts métrages, la projection peut inclure une sélection de vidéoclips et de vidéos provenant de projets spéciaux. La soirée peut être adaptée aux intérêts du public grâce à la participation et à la rétroaction de celui-ci, avec ou sans la présence du chorégraphe comme animateur.

PHHP
Le Post Hip Hop Project (PHHP) est un projet spécial alignant ateliers chorégraphiques et présentations publiques qui est spécialement conçu à l’intention des jeunes adeptes de danses urbaines. Sous le mentorat de Quijada, de nombreux aspirants mettent leur création à l’épreuve et peaufinent leur travail. Le Groupe RUBBERBANDance souhaite prêter main-forte à la nouvelle génération de créateurs.trices en leur donnant l’occasion de présenter leur travail au public. Le PHHP offre aux participants du temps de création, une expertise chorégraphique, une résidence de conception d’éclairages et une présentation devant un public averti et généreux.
– La première édition du PHHP a eu lieu à Montréal en 2009, à la Place des Arts
– La deuxième édition a eu lieu à Châteauguay en 2010
– La troisième édition a été présentée à Montréal en 2011, à la Maison de la Culture Frontenac

RENCONTRES INTIMES
Le Groupe RUBBERBANDance se fait un honneur de rencontrer le public intéressé par son travail dans un contexte convivial et informel. La compagnie peut moduler ces rencontres en fonction des spécificités des diffuseurs et de leur public. Les rencontres intimes sont offertes sous différentes déclinaisons:
– Une rencontre avec les artistes de la performance avant le spectacle, dans le lobby du théâtre
– Une conférence sur les enjeux de la création contemporaine en contexte RUBBERBAND
– Une session Q & A après la représentation
– Une formule sur mesure convenue au préalable avec le diffuseur